Lutte contre la Covid-19 au Bénin

Posted on

Le gouvernement opte pour des mesures plus strictes

(Il n’y a pas un groupe sanguin spécifique pour le vaccin)

Wilfried Léandre Houndgbédji, secrétaire général adjoint du gouvernement, et Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé, ont effectué une sortie médiatique, jeudi 2 septembre 2021, pour expliquer à la population béninoise les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. Ladite conférence a eu lieu dans la salle “Fleuve jaune” du ministère des affaires étrangères et de la coopération.

Par Julien Tohoundjo

« Pour la pléiade d’autres vaccins connus jusqu’ici, personne n’a jamais évoqué le groupage sanguin comme comme un facteur limitant pour avoir accès à ce vaccin », a confié Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint du gouvernement. A l’en croire, s’il y a des vaccins pour lesquels des groupes sanguins ne sont pas érigés, ce n’est pas en ce temps de Covid que ces conditions verront le jour.  « Soyez rassurés, renchérit-il, qu’il n’y a aucune limite fixée par l’appartenance à un groupe sanguin pour se faire vacciner ». A travers une anecdote, Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé, à montré que la question liée à l’appartenance à un groupe sanguin ne se pose pas. Il faut comprendre que tout le monde peut aller se faire vacciner afin de renforcer son immunité. Les conférenciers rassurent la population que le vaccin est une mesure préventive contre les cas graves de Covid-19.

Outre les mesures standard et vu la persistance du mal, le gouvernement a statué d’autres mesures pour limiter la propagation du virus. « Le gouvernement s’emploie à faire les choses avec beaucoup de méthodes. Il est vrai que par le passé, nous ne maîtrisons pas encore la pandémie. Nous commençons par la peur et nous nous disons qu’il ne serait pas utile d’en arriver là », a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji. L’aspect visé par le gouvernement est le déroulement des manifestations à grand public. Ce sont des manifestations qui ne permettent pas de contrôler, à l’heure actuelle, le pass vaccinal de tout le monde. En effet, le “pass vaccinal” n’est rien d’autre que le carnet jaune que toute personne vaccinée reçoit. De plus, « La suspension des manifestations à caractère religieux n’est pas synonyme de “fermeture des lieux de cultes” », a précisé le secrétaire général adjoint. Néanmoins, les responsables religieux, ajoute-t-il, sont mieux outillés pour veiller à ce que les gestes et mesures barrières soient respectés. « Ils sont invités à sensibiliser leurs fidèles à la nécessité de ce qu’est “être vacciné” », a souligné Wilfried Léandre. 

Fiche de consentement

L’importance du vaccin n’a pas été mise de côté lors de cette conférence. Sur ce point, Benjamin Hounkpatin a montré la nécessité de la fiche de consentement que remplit toute personne avant de se faire vacciner. « Le formulaire de consentement est la pratique médicale même. Avec les réformes du gouvernement, cette méthode sera désormais institutionnalisée dans les centres de santé. Le gouvernement est sur la voie pour que désormais, le soin de qualité repose également sur le consentement libre et éclairé de  la personne qui reçoit les soins », a rassuré le ministre de la santé.

Selon lui, c’est une stratégie qui permet aux responsables soignants d’expliquer librement aux patients le bien fondé et  les contours de leurs interventions.  Cette fiche n’est pas synonyme d’un désengagement de la part du gouvernement. L’exemple est la prise en charge des personnes qui ont développé des symptômes après avoir reçu la dose du vaccin. « Il s’agit là, du comportement responsable que les soignants et les populations devront avoir par rapport à l’administration des soins », a insisté Benjamin Hounkpatin. Par ailleurs, Harouna Djingarey, représentant résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms), n’est pas resté en marge de cette rencontre. Il a, sans doute, invité les populations à aller se faire vacciner. Il faut comprendre que le vaccin est une mesure préventive contre les cas graves de Covid-19.

Il faut rappeler que les mesures standards ne sont pas négligeables. Il s’agit du lavage régulier des mains à l’eau et au savon, la mesure de distanciation de sécurité sanitaire entre personnes d’au moins un mètre et le port strict des masques.

Laissez nous un commentaire, posez nous vos questions?

Top
Call Now Button

ALERTE COVID-19: Prenez soin de vous !

En ces temps difficiles, toute notre équipe vous témoigne son soutien, à vous et à vos proches. Nous adressons une pensée à chacun et chacune d’entre vous, qui êtes touchés de près ou de loin par ce virus, sans oublier les personnes qui se mobilisent, malgré les risques, pour assurer des soins ou des services.