FORUM VIRTUEL SUR L’ENVIRONNEMENT

Posted on

Pour la restauration des écosystèmes dégradés

Gaston AMOUSSOU

L’institut de la Terre de l’Université de Colombie organise des échanges virtuels mondiaux sur les écosystèmes ce vendredi 4 juin 2021 à partir de 12 heures. Il s’agira de rencontres importantes auxquelles tout amoureux de la planète est attendu. La conversation portera sur les dommages causés par l’homme sur les écosystèmes d’une part et sera un lieu de définition des politiques appropriées pour réparer ces dommages d’autre part.

En amont, il est annoncé l’intervention des scientifiques, des experts en politique et consorts pour des échanges approfondis et pour des résolutions conséquentes. Cet échange permettra d’examiner les objectifs spécifiques de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes.

‘’La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030, est une initiative des Nations Unies destinée à intensifier à l’échelle mondiale, la restauration d’écosystèmes dégradés ou détruis, de façon à lutter contre le changement climatique, à renforcer la biodiversité, la sécurité alimentaire et l’accès à l’eau potable’’.

Planète Terre à Terre TV vous invite donc à suivre cette conversation qui vise à stopper les menaces sur les écosystèmes sur chaque continent et dans chaque océan du monde. Ce sera ce vendredi 4 juin 2021 de 11h à 12h 30 GMT.

Les conversations se dérouleront en deux langues : l’anglais et l’espagnol. Ci-dessous, les liens pour y accéder :

En espagnol : https://www.earth.colombia.edu/videos/view/sustain-what-disenando-una-decada-de-restauracion

En anglais : https://www.earth.colombia.edu/videos/view/digging-in-on-a-global-plan-for-ecological-restoration

Ensemble, sauvons la planète !

Laissez nous un commentaire, posez nous vos questions?

Top
Call Now Button

ALERTE COVID-19: Prenez soin de vous !

En ces temps difficiles, toute notre équipe vous témoigne son soutien, à vous et à vos proches. Nous adressons une pensée à chacun et chacune d’entre vous, qui êtes touchés de près ou de loin par ce virus, sans oublier les personnes qui se mobilisent, malgré les risques, pour assurer des soins ou des services.